Le regard – Ken Liu

Commentaires 14 Par défaut

Un texte intéressant mais relativement mineur

le_regard_liuLe regard est une novella de Ken Liu (pour une biographie succincte, voir ici) publiée en VO en 2014 et nominée aux prix Nebula 2014 et Locus 2015. La couverture de l’édition française, signée Aurélien Police, est à la fois esthétiquement réussie et rend parfaitement compte de l’importance de la vision dans l’intrigue (je trouve d’ailleurs le choix du titre français également complètement pertinent, compte tenu de ce fait).

Beaucoup de lectrices et lecteurs ont récemment découvert l’auteur via le magistral l’Homme qui mit fin à l’Histoire (dans la même collection), et peuvent aborder cette seconde novella avec des attentes élevées aussi bien en matière de qualité d’écriture que d’importance du fond, de profondeur des thématiques abordées. Je préfère prévenir ces gens là tout de suite : c’est une mauvaise idée. Le regard est un texte de SF à la fois beaucoup plus classique, plus mineur et qui ne propose pas une réflexion aussi pointue (bien qu’elle soit très, très loin d’être absente). Je l’ai même trouvé inférieur, sur ce plan, à une simple nouvelle de l’auteur, Une brève histoire du tunnel transpacifique, il est vrai exceptionnellement dense à ce niveau là.

Pour autant, si on aborde ce texte pour ce qu’il est (un roman noir dans un contexte SF Cyberpunk), il reste franchement intéressant, surtout via son application radicale de la théorie Béhavioriste.  Lire la suite

SS-GB – Len Deighton

Commentaires 20 Par défaut

Uchronie de référence, solide polar, excellent roman d’espionnage

ss-gbLen Deighton est un écrivain britannique considéré, avec Ian Fleming et John Le Carré, comme un des trois plus grands auteurs de romans d’espionnage de son époque. C’est aussi un historien militaire qui, comme nombre de ses collègues (cf What if ?), s’est lancé dans l’aventure de l’uchronie à un moment donné, ce qui a conduit à la publication, en 1978, du roman dont je vais vous parler aujourd’hui. Denoël a eu la bonne idée de rééditer ce classique, qui avait été traduit en 1979, réédité en version québécoise par Alire il y a vingt ans, et qui avait peu à peu disparu des étals et des mémoires depuis. Je pensais que cette nouvelle édition était due au succès de la série The man in the high castle (qui exploite un univers ayant un point commun : la victoire de l’Axe sur les Alliés), mais il est précisé que le livre est lui-même en cours d’adaptation par la BBC (avec les scénaristes des cinq derniers James Bond à la manœuvre) sous forme de mini-série de 5 épisodes.  Lire la suite