Apophis parle à ses adeptes, numéro 2 : Bilan 2016, Prix Apophis, Bande-annonce 2017

Commentaires 55 Par défaut

ApophisEn ce 3 janvier, le blog souffle sa première bougie : il était donc temps de tirer un bilan de cette année d’existence. En parallèle, je vous propose mes « Prix Apophis » 2016, ainsi qu’un petit aperçu de ce qui est à venir sur le blog en 2017 : ce qui va rester identique, ce qui va évoluer, ce qui va être mis en place (je ne vous parle pas de ce qui va disparaître, vu que rien de cet ordre là n’est prévu !).

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, permettez-moi, une nouvelle fois (comme cela a été fait sur Facebook) de vous souhaiter à toutes et à tous une bonne année 2017, ainsi que mes meilleurs vœux. 

Bilan 2016 *

The coming curse, Iced Earth, 1998.

Au moment où je rédige ces lignes, après 365 jours d’existence, 7439 personnes se sont rendues à l’intérieur de la sombre pyramide d’Apophis, dont les massifs blocs du plus noir des basaltes sont gravés de hiéroglyphes impies d’onyx, de jais et d’obsidienne. Ces pèlerins y ont lu 27114 textes sacrés martelés sur des plaques d’or ou d’électrum plus grandes qu’un homme. 71 d’entre eux ont décidé de signer de leur sang le papyrus où il est écrit en tout petits caractères, tout en bas, que leur âme (et leur corps…) appartenait désormais au Grand Dieu Apophis, accédant en contrepartie aux indicibles secrets des Mystères Apophiens par le biais des murmures langoureux d’une démone appelée Notification : nouvel article. Certaines de ces personnes (dont Renaud, Kallisthène et Hélène) sont des adeptes de longue date du dieu Apophis, depuis l’époque désormais lointaine où il était astreint et restreint aux désirs égoïstes de la terrible Amazone.

Il faut préciser, pour ceux que ça intéresse, que le compteur de vues est visible en permanence tout en bas de la colonne de droite du blog, et que les statistiques ont significativement augmenté durant le dernier trimestre de l’année. Avec plus de 1500 visiteurs uniques et près de 5200 vues, Décembre est ainsi (pour l’instant) le meilleur mois de la courte histoire du blog. Je suis bien conscient que ces chiffres pourront faire sourire certains, tant ils leur paraîtront faibles, et pourront susciter l’admiration d’autres personnes, qui ne les atteignent pas forcément : personnellement, je suis profondément reconnaissant pour ce que j’estime être un résultat plus qu’honorable pour un blog qui n’est pas encore très connu ou reconnu (je n’ai pas -encore ?- l’honneur d’avoir l’aura d’un Gromovar, d’un Nebal ou d’un Nicolas Winter), qui fait totalement l’impasse sur des genres actuellement très populaires en France (Urban Fantasy, Bit-Lit, Paranormal Romance, Young Adult), et qui, au contraire, propose une majorité de critiques portant sur la plupart des genres les moins populaires (SF militaire, Hard-SF, Heroic Fantasy, Sword & Sorcery, etc).

Mais entrons un peu plus dans les détails : dans la Grande Bibliothèque des savoirs indicibles Apophiens, on trouve un certain nombre de parchemins, papyrus et autres mystérieux grimoires, pour lesquels il vaut souvent mieux ne pas se demander dans quelle matière impie la couverture a été réalisée. Ces ouvrages renfermant des secrets aussi puissants que ténébreux se répartissent de la façon suivante :

  • Critiques de romans : 89 en 2016 (je ne compte pas là-dedans celles importées depuis Amazon lors de l’ouverture du blog, ce qui représente 47 critiques de plus). L’objectif était d’une centaine, il est donc largement rempli. La moyenne est de 7 par mois, avec des pics à 9 en Avril et en Mai. Il faut tout de même préciser qu’un grand nombre de livres lus cette année atteignait, voire dépassait allègrement les 500 pages. Je précise, pour terminer, que je compte les anthologies et autres recueils de nouvelles dans les romans. Je ne me suis pas amusé à compter le nombre de pages, mais à 100 en moyenne tous les jours pendant un an, je vous laisse faire le compte…
  • Critiques de romans en anglais : sur ces 89 romans, 6 ont été lus en anglais, dont un relevant de la Fantasy, un du Fantastique et quatre de la SF. L’objectif pour 2017 est d’atteindre 12 lectures en anglais / an, soit une moyenne d’un livre par mois.
  • Critiques de Novellas / Romans courts : 6 d’entre elles vous ont également été proposées en 2016. Vous en trouverez la liste ici, ou, en permanence, via le nuage de tags qui se trouve tout en bas de la colonne de droite du blog.
  • Critiques de nouvelles : il y en a eu 3 cette année. Vous pouvez en retrouver la liste ici ou dans le nuage de tags.
  • Critiques diverses : elles ne concernent pas des romans mais des livres en rapport direct avec la SFFF (ainsi que les magazines de SFFF). Il y en a eu 7 en 2016. Vous pouvez les retrouver ici.
  • Articles de fond : il y en a eu 4 en 2016, que vous pouvez retrouver ici.
  • Articles de type tag, vie du blog, etc : ils sont visibles ici.

Ce qui fait donc un total de 120 articles en tout genre spécialement créés pour le blog en 2016, plus les 47 rapatriés d’Amazon, pour un grand total de 167.

Le top 3 des articles les plus consultés s’établit de la façon suivante : d’abord Latium-1, puis Le problème à trois corps, suivi de Latium-2. Côté commentateurs, Lutin82 écrase toute concurrence, rassemblant à elle seule plus de commentaires sur les articles que les cinq personnes (enfin, 4 1/2, mais on ne va pas chipoter…) suivantes du classement. Pour l’anecdote, donc, ses deux dauphins sont Xapur et Aelinel.

Je voudrais remercier chaque personne qui a pris le temps de lire un article, bien entendu, mais particulièrement les abonnés, ceux qui prennent le temps de commenter (et tout particulièrement des gens comme Renaud, Hélène ou Olivier, qui lancent souvent des débats intéressants), d’aimer les articles, ceux qui me font l’honneur de mettre un lien vers une de mes recensions sur leur propre blog, et tout spécialement celles et ceux qui ont fait régulièrement connaître Le Culte d’Apophis ou sa page Facebook via leurs propres blogs, critiques ou pages (dans cette catégorie, Lutin mérite évidemment des remerciements particulièrement appuyés, même si elle n’est pas la seule : citons entre autres Renaud, Boudicca, Dionysos, Xapur ou l’Ours inculte).

Je voudrais enfin remercier ceux qui prennent le temps de lire chaque article, car sachant à quel point les miens sont longs, ce n’est pas un mince effort qui leur est demandé, et il doit donc être salué à sa juste valeur.

Prix Apophis 2016

J’ai décidé d’apporter quelques modifications au fonctionnement du prix Apophis créé l’année dernière : d’abord, distinguer dans chaque catégorie le lauréat français du lauréat international; ensuite, couronner un éditeur pour son travail effectué dans l’année ainsi qu’un ouvrage relevant de l’Uchronie, catégorie non-représentée l’année dernière; ne distinguer que les livres sortis dans l’année (sauf en Fantastique, où mon faible nombre de lectures m’impose de faire autrement), les autres étant distingués, si besoin est, via le tag (Roman) Culte d’Apophis; enfin, ne couronner que le meilleur, pas le pire : pas de flop 2016 cette année.

Je rappelle que le « Prix Apophis » n’est qu’une manière humoristique, bien dans le ton grandiloquent et second degré qui caractérise ce blog, de parler de mes coups de cœur de l’année écoulée.

Bref, sans plus attendre, voici les prix attribués, à l’unanimité de moi-même, dans les différentes catégories (amis éditeurs, fourbissez vos bandeaux rouges, un bon gros PRIX APOPHIS fera peut-être vendre, qui sait…) :

  • Prix Apophis SF française 2016Latium – tome 1 par Romain Lucazeau (Denoël – Lunes d’encre). Un roman qui fera date dans la SF hexagonale et qui va clairement établir de nouveaux standards d’ambition et de qualité pour cette dernière.
  • Prix Apophis Fantasy 2016Le fleuve céleste par Guy Gavriel Kay (L’Atalante). Une merveille de plus dans la longue liste de celles proposées par cet auteur canadien injustement méconnu en France.
  • Prix Apophis Fantasy française 2016 : non-attribué.
  • Prix Apophis Fantastique 2016The library at Mount Char par Scott Hawkins. A paraître en 2017 chez Denoël, dans une traduction signée Jean-Daniel Brèque, valeur sûre s’il en est parmi les traducteurs français.
  • Prix Apophis de l’Uchronie 2016 : non-attribué.
  • Prix Apophis de l’Uchronie française 2016 : Latium-2 par Romain Lucazeau (Denoël – Lunes d’encre). Il est passé à deux doigts de l’avoir : Le rêve du Pont Milvius, par Olivier Boile, dans l’Anthologie Antiqu’idées 2016.
  • Prix Apophis 2016 de l’éditeur de l’année : Le Belial’, pour sa démarche consistant à privilégier la qualité par rapport à la quantité, pour ses éditions impeccables sur le fond et sur la forme, pour son abnégation à laisser autant de place à la SF « intelligente » qu’à la SF de pur divertissement, pour son amour des sous-genres tombés en désuétude comme le Pulp, pour ses prises de risque et ses innovations comme le lancement de nombreuses collections dont le succès était loin d’être assuré d’avance en 2016, pour sa promotion du format court. Ils auraient pu gagner : Denoël – Lunes d’encre (pour ses superbes couvertures et sa recherche constante de romans de grande qualité), Mnemos (pour ses Intégrales d’une grande qualité générale et sa démarche consistant à remettre à l’honneur de vieux classiques de l’Heroic Fantasy ou des auteurs que le jeune public de SF et Fantasy ne connaît que peu ou pas du tout), l’Atalante (pour la grande variété de nuances de SF publiées, de l’humaniste à la SF militaire, une palette que l’éditeur Nantais est quasiment le seul à proposer en France).

Le blog en 2017

  • Premier point, j’ai tiré les enseignements du sondage effectué il y a quelques mois : ils sont très clairs, en gros, rien ne change. A part que je vais vous proposer un peu plus de Fantastique, de Steampunk, d’Horreur ou de genres autres que la SF et la Fantasy, ce que j’ai déjà commencé à faire ces derniers mois (le nombre de lectures relevant du Fantastique a par exemple explosé pendant cette période -en même temps, il partait de tellement bas, hein…-).
  • Deuxième point, je vais continuer à vous proposer une moyenne d’une lecture en anglais par mois, l’objectif étant d’atteindre les 10-12 par an. Si vous ne lisez pas l’anglais, ne vous sentez pas frustrés, les lectures choisies auront, dans leur grande majorité, des chances non négligeables d’êtres traduites en français. Voyez donc ça comme un aperçu de ce qui vous attend quelques mois ou années plus tard dans une éventuelle VF.
  • Troisièmement, je proposerai un auto-challenge « Sortir de ma zone de confort » en 2017, typiquement d’avril à juin-juillet, comme chaque année. Il est encore trop tôt pour définir quels livres en feront partie, tout dépend des programmes de parution des éditeurs, programmes qu’il est malaisé de connaître très à l’avance dans la plupart des cas.
  • La série d’articles Comprendre les littératures de l’imaginaire continue en 2017 ! Les prochains articles prévus sont : Sous-genres en développement de la Fantasy, sous-genres mineurs de la Fantasy, sous-genres majeurs de la SF, sous-genres mineurs de la SF.
  • Les « cycles de lecture » (SF biologiqueLittérature vampirique) continuent, dans la mesure du possible (tout dépendra des nouveautés), en 2017, mais il est probable qu’ils soient beaucoup plus actifs en 2018.
  • J’ai toujours martelé qu’un des grands axes de ce blog (à part faire de la pédagogie sur la taxonomie de la SFFF) était la SF militaire, la Hard-SF, la Dark Fantasy, la Fantasy militaire et l’Heroic Fantasy / Sword & Sorcery (vous pourriez d’ailleurs résumer cette liste par : « les genres mal-aimés en France »). Je m’aperçois que certains de ces sous-genres ont été, à mon goût, sous-représentés sur ce blog en 2016, ils vont donc monter en puissance en 2017 et 2018. Pas de panique, la SF et la Fantasy plus soft, moins noires, ne vont pas disparaître, je cherche juste à atteindre un meilleur équilibre.
  • Je me suis aussi fixé pour objectif de vous faire découvrir la Fantasy de l’avenir : celle qui tranche avec le médiéval-fantastique (Flintlock et Gunpowder Fantasy), et celle qui tranche avec le cadre d’inspiration européenne et celto-gréco-romano-nordique.
  • La GROSSE nouveauté : ceux qui suivent assidûment le programme de lecture ont remarqué depuis un gros moment qu’un nouveau concept à fait son apparition, celui de mois thématique. A vrai dire, j’ai testé la chose en mode sournois en Novembre, sans rien dire, en proposant 4 critiques sur 9 relevant d’une thématique commune : le Vampire. Comme personne ne m’a fait de remarque désobligeante (« tu nous gonfles avec tes vampires, tu peux pas parler d’autre chose ? »), j’ai validé le concept, en y apportant quelques modifications. Mais laissez-moi vous en parler plus en détails.

Les mois thématiques

Le concept initial était de consacrer soit l’intégralité des lectures d’un mois donné, soit son écrasante majorité, à un thème précis. Ce thème pouvait être pas mal de choses : un sous-genre (la Flintlock Fantasy, par exemple), un auteur, une ambiance commune, etc. Au final, on restera sur cette idée là, à un gros détail près : la partie thématique des lectures ne représentera plus désormais que 50 %, en gros (au lieu de 90-100 %), des lectures du mois. Les raisons en sont simples : certains mois vont être riches en nouveautés intéressantes, et il était devenu difficile de concilier mois thématique avec 90 % de lectures associées d’une part et nouveautés d’autre part. Deuxièmement, je pense aux gens qui pourraient ne pas être intéressés par une thématique donnée : il me paraissait peu pertinent de ne leur proposer que des critiques relevant de cette dernière (ou quasiment) durant tout un mois. Enfin, je pense aussi à moi : à force de repousser la lecture des tomes 2+ du cycle x ou y, je me retrouve parfois à lire le tome 2, 3 ou z des mois, voire des années après le précédent, ce qui fait que j’ai parfois du mal à me souvenir de certains détails ou à me replonger dans l’ambiance (du moins au début). Dans la mesure du possible, je vais donc essayer de ne pas décaler la lecture de deux tomes d’un cycle de plus de 1 à 3 mois. Et pour ça, il fallait de la place, ce qui fait que j’ai diminué la part de la thématique dans les lectures mensuelles.

Dernier point : j’ai décidé de ne pas attribuer systématiquement à chaque mois une thématique, ce qui était le projet initial. Je préfère laisser certains mois comme ils étaient avant, avec un maximum de variété dans les lectures.

Les choses sont susceptibles d’évoluer en fonction des nouveautés dont je n’ai pas connaissance pour le moment, mais pour 2017, le programme des mois thématiques est pour l’instant le suivant :

  • Février : mois Flintlock Fantasy (ou : Mousquets & Magie). Cette thématique me permettra de poursuivre mon exploration d’une Fantasy qui, pour moi, représente l’avenir du genre.
  • Avril : mois « On me l’a conseillé » (certains livres conseillés, comme Le nom du roi ou Gagner la guerre, ont dû être déplacés à des mois ultérieurs en raison de leur taille). Cette thématique est une manière de remercier ceux qui ont pris le temps d’échanger leurs impressions avec moi sur ce blog, et de promouvoir, justement, les échanges dans la blogosphère.
  • Mai : mois David Weber. Un de mes objectifs en 2017 est d’enfin finir les cycles principaux et dérivés d’Honor Harrington (pour info, j’y travaille depuis fin 2012…), afin de ne plus avoir que les recueils de nouvelles / novellas à lire. Un des moyens de l’atteindre est de lire trois livres de cet auteur en un seul mois. Et de toute façon, c’est un écrivain que je veux mettre à l’honneur, donc ça tombe bien.
  • Octobre : mois « dans les Ombres », rassemblant des romans ayant pour thématique commune de se passer dans le monde des bas-fonds, des criminels ou de ceux qui les traquent, des assassins, des ninjas, etc. J’adore la « Fantasy de crapules », les antihéros aux marges de la société, les assassins, et plus généralement tout ce qui implique une ambiance sombre, donc cette thématique s’est imposée d’elle-même.
  • Novembre : mois Gemmell (1/2). Voilà un autre auteur que je veux particulièrement mettre à l’honneur (en fait tellement qu’il a fallu faire deux mois thématiques pour lui tout seul !).
  • Décembre : mois « Swashbuckling Fantasy ». Parce que le genre « cape et épée », c’est bien, mais avec de la magie ou des dragons, c’est mieux !

Comme vous le voyez, pour le moment ne sont donc prévus que 6 mois thématiques sur 12. Certaines thématiques sont déjà prévues pour 2018 (et visibles sur le programme de lecture), dont le Mois Gemmell 2/2.

Je reste évidemment ouvert aux suggestions de thématiques (et il n’est pas impossible que je fasse un sondage à ce sujet un jour), que ce soit en commentaire de cet article ou, en permanence, sur la page Facebook du blog.

Publicités

55 réflexions sur “Apophis parle à ses adeptes, numéro 2 : Bilan 2016, Prix Apophis, Bande-annonce 2017

  1. Dans le genre détaillé, tu te poses là. 😉
    Merci du clin d’œil, mais il faut reconnaître qu’il fait bon lire tes articles. J’attends notamment la suite de tes articles de fond sur les genres, ainsi que le mois flintlock, avec impatience.
    Bon vent en 2017, ça s’annonce fort !

    Aimé par 2 people

  2. Bonne année pour ton blog 😉
    Un chouette programme pour 2017 !
    J’avoue que la découverte de ton blog en cours d’année dernière m’a vraiment donné envie de lire plus de livres. C’est cool d’avoir une orientation en fonction des genres vu la quantité de bouquins, on s’y perd et ça donne le vertige. J’espère ainsi me constituer une petite culture à force.
    Je me suis pris Existence de Brin pour Noel, que j’entamerai dès que j’aurai fini la saga du Sorcelleur d’Andrej Sapowski (dont est tiré la saga jeux vidéo The Witcher). Vu ta culture et ton débit, je serai surpris que tu ne les aies pas lu mais si c’était le cas, je conseille vivement.

    Aimé par 2 people

    • Merci 🙂

      Non, pas lu le Sorcelleur, même si ça fait des années que je me dis que c’est effectivement une chose à faire. En 2018, peut-être (pour 2017, le programme est tellement plein qu’il est devenu très difficile d’y ajouter quelque chose).

      J'aime

  3. Wahoo…. çà c’est du bilan et de la projection !!!
    Je suis admiratif devant tant d’organisation (même si ca fait un peu peur ! lol)
    Tu fais aussi long que je fais court sinon nous avons pas mal de gout commun.
    Au plaisir de te lire. 😉

    Aimé par 2 people

    • Merci 🙂

      J’aime beaucoup les articles du Maki également (et j’adore l’avatar ^^), et effectivement, nous avons pas mal de goûts en commun, ce qui est toujours utile si on hésite à faire un achat : si un des deux l’a lu et apprécié, il y a de fortes chances que l’autre aime aussi.

      J'aime

  4. Je ne m’attendais pas à ce que l’un de mes textes reçoive un « presque prix d’Apophis », je suis flatté ! Peut-être concourrai-je également pour 2017…

    Puisque la période est aux bilans, en faisant celui de mes lectures de 2016 je me rends compte que les premiers mois ont été très SF, et les derniers très Fantasy, bref, une année avec beaucoup de SFFF pour la première fois depuis bien longtemps… Et je pense que tes critiques font partie de celles qui ont largement contribué à me redonner un certain appétit pour les genres de l’Imaginaire.

    Meilleurs vœux pour 2017, les fidèles du Culte seront encore là !

    Aimé par 2 people

    • Meilleurs vœux à toi aussi et merci 🙂

      C’est une médaille d’argent méritée !

      De mon côté, cela fait deux années de suite que la Fantasy monte beaucoup en puissance, et quelques mois que le Fantastique en fait autant. Même si la SF est le genre que j’apprécie le plus, et de loin.

      J'aime

  5. Comme d’hab, tu ne fais pas les choses à moitié! Ça s’est du bilan!
    Oui, tout cela suscite mon admiration, tant sur le plan comptable que sur la qualité des critiques – ce que j’ai déjà écrit. Tes stats sont impressionnantes (dans notre micro-monde sfff) et largement méritées. Je suis heureuse de voir le programme que tu te fixes, j’avais remarqué les lectures thématiques – et je pense effectivement qu’il ne faut pas faire un thème mensuel (pour soi, pour la liberté du blog).

    Je ne pense pas que l’on puisse se tromper sur l’humour et la dérision du ton de ton blog, à moins de lire en diagonale (quels dommage). Il me tarde de lire tes critiques et de faire des décovertes sur les genres sfff les moins aimés (sfff militaire, fantasy militaire, politique,…)

    Mon époux me dit régulièrement que je ne suis pas grande (ni grosse), mais que je prends beaucoup de place…. 🙂 . Après, j’ai découvert ton blog dès le mois de janvier 2016… Avec un nom pareil, je ne pouvais que venir fouiner! Du coup, je suis flattée d’avoir quelques honneurs. Merci Apo! Et merci pour les super découvertes que je te dois, avec des moments de lectures passionnants.

    Meilleurs vœux pour 2017 et longue vie à ton cultissime blog!

    Aimé par 3 people

    • Un grand merci 🙂

      Meilleurs vœux pour 2017 également, et longue vie à Albédo !

      Je pense qu’il est inutile de te redire à quel point j’apprécie également ton blog, j’aime beaucoup tes analyses, ainsi que ton écriture très agréable. Et visiblement, je ne suis pas le seul : tu es en train de t’imposer comme une des blogueuses à suivre, malgré la jeunesse de ton blog. Et c’est amplement mérité !

      Aimé par 2 people

  6. Un bilan très impressionnant pour une première année de blog, et je suis également impressionné par ton organisation et ton planning 2018-2019 !
    Par contre, tu n’as pas trouvé de lauréat pour la Fantasy française ni l’uchronie ?
    Encore bravo et bonne année !

    Aimé par 2 people

    • Merci et bonne année 🙂

      En fait, cette année les prix sont attribués non pas sur les lectures 2016 (ce qui comprend donc des livres sortis avant), mais sur les sorties 2016. Or il se trouve que je n’ai rien lu ou rien lu qui relève du coup de cœur dans ces catégories là qui soit sorti en 2016. Donc pas d’attribution du prix.

      Aimé par 1 personne

  7. Un super bilan, surtout pour un blog qui a seulement un an, je pensais qu’il existait depuis plus longtemps. Le mien va bientôt souffler sa bougie aussi. En tout cas un beau programme en perspective qui donne envie!

    Aimé par 2 people

  8. Bonne année et Bon anniversaire de blog! Je continuerais a suivre assidument tes avis, longue vie à ton blog et au plaisir du partage!!!;) J’adore l’idée du mois thématique!!!;)

    Aimé par 2 people

  9. Bravo pour ce beau bilan et longue vie au culte d’Apophis 😉 C’est toujours avec grand plaisir que je découvre tes articles qui sont la cause de beaucoup de mes récents achats. J’aime beaucoup l’idée des mois thématiques et j’attends notamment avec impatience le mois « Flintlock Fantasy » pour parfaire ma culture sur le sujet. Encore merci pour tout le travail que tu fournis !

    Aimé par 3 people

    • Merci 🙂

      Je te retourne le compliment : c’est toujours avec un grand plaisir que je lis tes critiques, et tu as été le facteur déterminant de nombreuses lectures passées (le cycle Téméraire, les Javier Negrete, etc) ou à venir (L’aube de fer, Le nom du vent, A la pointe de l’épée, la majorité des Pierre Pevel, etc).

      Aimé par 2 people

  10. En tant que nouvel adepte je voulais simplement rajouté un Bravo à tous ces Bravos. Et aussi un grand MERCI pour tout ce travail (d’ailleurs c’est quoi ton vrai travail dans la vie ? :-)) qui nous permet d’avoir une vision générale d’une oeuvre et qui nous permet de faire un choix de lecture intéressant et diversifié. A bientôt.
    Jack

    Aimé par 2 people

  11. Je profite de ce très impressionnant bilan pour te souhaiter une excellente année 2017 ! Nous serons me semble t’il un bon nombre de fidèles à lire tes critiques à venir avec enthousiasme et grand plaisir. Amitiés.

    Aimé par 2 people

  12. Et bien quel magnifique bilan 2016! Toutes mes félicitations! Et je suis contente de savoir que je fais partie des plus bavardes! Pour 2017, dis-moi, ton programme me donne particulièrement envie et je suivrai avec attention novembre consacré à David Gemmell (devenu en deux romans mon nouveau chouchou littéraire!). Pour finir, je suis heureuse que ton blog ait du succès car c’est amplement mérité!

    Aimé par 2 people

    • Merci ♥

      Oui, Gemmell est un auteur complètement à part : avec une forte emphase sur le côté martial mais en même temps un très fort humanisme, avec une écriture « simple » mais en même temps extrêmement prenante et au pouvoir évocateur colossal. C’est, pour moi, un des très grands auteurs de SFFF du 20ème siècle.

      Au plaisir de te relire prochainement, ici ou sur ton excellent blog !

      Aimé par 1 personne

      • Merci Apophis! Je suis en train de lire Rigante de Gemmell et j’ai beaucoup pensé à toi car il y avait des batailles! Lol, c’est drôle maintenant mais dès que je lis un roman avec un aspect militaire ou de la stratégie, je pense à toi! Je me dis « tiens, celui-là plairait à Apophis! » 😉

        Aimé par 1 personne

  13. *rentre dans la pyramide, trébuche dans le noir*
    *dépose une assiette de biscuits sur le coin d’un tombeau et allume une bougie*
    Joyeux anniversaiiire ! 🙂

    Je ne sais pas ce qui plait a un Grand Dieu, mais je me suis dit que des ‘tits gâteaux ça devrait passer.

    Très bonne année et longue vie au culte d’Apophis ! 🙂
    Je continuerai avec plaisir à venir dans la sombre pyramide lire tes longs (mais que perso je trouve trop courts, tellement ils passent bien ^^) articles.

    Aimé par 2 people

  14. Sacré bilan. Félicitations.
    J’adore le format de tes articles, mon seul regret est le peu d’uchronie, mais ça se comprend. La production est faible surtout en VF et en plus c’est souvent les mêmes thème qui sont rebattu à tour de bras.

    En tous cas grâce à toi j’ai repris le goût à la SF et suis actuellement en train de lire Latium-1 après avoir dévoré l’homme qui à mit fin à l’histoire. En fois que j’en aurait finir des uchronies (au moins un autre projet uchronique après Au Bord de l’Abîme), la SF est l’un des genres auxquels j’aimerais m’essayer.

    Hâte de te lire.
    Thomas

    Aimé par 1 personne

  15. Quel bilan, bien complet !
    Bon anniversaire de blog, tu fais déjà partie des blogs importants sur la littérature de genre, et ton sens de l’organisation me laisse pantois : c’est un peu tout l’inverse de moi qui fonctionne totalement au feeling, c’est à dire pas de programme, je pioche en fonction de mes envies car je n’aime pas me contraindre.

    En tout cas félicitations !

    Aimé par 2 people

    • Merci 🙂

      Mon sens de l’organisation est parfois plus une malédiction qu’autre chose : hier soir, j’ai du pousser les murs du programme de lecture parce que le Belial’ a eu la « bonne » idée de publier son programme 2017, et qu’il est rempli à ras-bord de trucs suprêmement intéressants (et encore, il y a un Zelazny que je ne suis pas sûr de pouvoir caser avant 2018 !).

      J’aime beaucoup ton blog moi aussi, d’autant plus que nous avons assez souvent des ressentis très similaires, ce qui fait que je me fie volontiers à tes critiques lorsque j’hésite sur un achat.

      J'aime

  16. Trop bien tout ça j’attends avec impatience ces sous genre de fantasy que je ne connais pas du tout du tout
    Je voisqu’ il n’y a pas de prix fantasy française cette année, connais tu Lea Silhol ?

    Aimé par 2 people

  17. Tout a déjà été dit, bilan très complet et planning très détaillé (je suis beaucoup plus bordélique et je n’ai pas de planning précis, cela vient au gré de mes humeurs).

    Comme nous chassons un peu sur les même terres (et que nous fuyons les mêmes genres), je me demandais si tu connaissais ce magazine: https://grimdarkmagazine.com/

    Aimé par 2 people

  18. Pingback: Comprendre les genres et sous-genres des littératures de l’imaginaire : hors-série n°2 – Gunpowder et Flintlock Fantasy | Le culte d'Apophis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s